PIECES


Campagne 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes

La Chaire est fière de participer à la campagne des 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes

Du 25 novembre au 6 décembre, la Chaire diffusera chaque jour un fait saillant tiré des résultats de l’enquête PIECES portant sur les violences sexuelles en milieu collégial.  

Parce qu’ici aussi, les femmes, quel que soit leur statut, sont davantage touchées par la violence. 

Une initiative de la Chaire de recherche sur les violences sexistes et sexuelles en milieu d’enseignement supérieur (UQAM), Boscoville, le Collège Montmorency, le Cégep de Jonquière, le Cégep de l’Outaouais, le Cégep de Sainte-Foy et le Collège Ahuntsic.

9/12
8/12
7/12
6/12
5/12
4/12
3/12
2/12
1/12

Rapport de recherche de l’enquête PIECES : Violences sexuelles en milieu collégial au Québec


Rapport de consultation

Portrait des pratiques en matière de violences à caractère sexuel en milieu collégial au Québec : réflexion et pistes de solution


Infographies


Capsules vidéo

PIECES – Violences sexuelles en milieu collégial envers les minorités sexuelles et de genre
PIECES – Violences sexuelles en milieu collégial envers les athlètes

Un projet partenarial en deux volets complémentaires

À ce jour, aucune étude ne permet d’estimer l’ampleur des violences sexuelles en milieu collégial au Québec. C’est donc pour pallier cette absence qu’a été développé PIECES – Projet intercollégial d’étude sur le consentement, l’égalité et la sexualité. PIECES émerge d’une collaboration entre les partenaires suivants :

Le premier volet, assuré par la Chaire de recherche sur les violences sexistes et sexuelles en milieu d’enseignement supérieur, consiste en une enquête visant à établir le portrait global des situations des violences à caractère sexuel en milieu collégial. L’aspect novateur de cette recherche tient au fait qu’elle documente les expériences de violences sexuelles subies par l’ensemble de la communauté collégiale, soit les étudiant.es, les enseignant.es et les autres groupes d’employé.es. L’étude révèle également leurs opinions vis-à-vis du sentiment de sécurité dans les campus et du consentement sexuel. Les résultats sont obtenus à partir du questionnaire en ligne complété à l’automne 2019 par 6 006 personnes travaillant ou étudiant dans les cinq cégeps partenaires. Les autrices du rapport de recherche sont Manon Bergeron (UQAM), Audréanne Gagnon (UQAM), Marie-Ève Blackburn (Cégep de Jonquière), Dominique M-Lavoie (Cégep de l’Outaouais), Caroline Paré (Cégep de Sainte-Foy), Sophie Roy (Collège Ahuntsic), Andrea Szabo (Collège Montmorency) et Claudie Bourget (Boscoville).

Le second volet, assuré par Boscoville, vise à documenter les pratiques actuelles des cégeps et d’identifier les pratiques les plus prometteuses au regard des conditions d’efficacité reconnues dans la littérature scientifique. Son objectif principal est de dégager les besoins, défis et bons coups du milieu collégial dans l’implantation des mesures de lutte aux violences à caractère sexuel dans les établissements. Un total de 11 établissements collégiaux a participé à cette consultation.